Planter un arbre sur votre propriété : comment bien le choisir?

Planter un arbre sur votre propriété : comment bien le choisir?

Planter un arbre sur votre propriété : comment bien le choisir?

Par l’Association forestière du sud du Québec

La liste des avantages que nous procurent les arbres est longue. En plus d’embellir l’environnement, ils purifient l’air, ils agissent comme écran acoustique, ils produisent de l’oxygène et ils interviennent sur bien d’autres sphères, tant environnementales que sociales. Peut-être voudrez-vous bénéficier de tous ces avantages en plantant vous-même votre arbre? Avant de sortir votre pelle, voici quelques suggestions pour choisir judicieusement votre arbre, puis lui donner les meilleures conditions de croissance possible.

Bien choisir son arbre
Chaque espèce d’arbre a ses particularités et croît différemment selon son environnement. Avant même de vous procurer un arbre, voici quelques questions que vous devriez vous poser :

À quel endroit je souhaite planter mon arbre ?
Si vous avez une maison en ville ou à la campagne, l’espace pour planter votre arbre ne sera pas le même. Il faudra regarder l’espacement horizontal et l’espacement vertical. De plus, il est important de vérifier la présence d’obstacles, tels les fils électriques ou la présence de d’autres arbres.

Quel arbre puis-je planter dans l’espace désigné ?
Pour vous aider dans la recherche d’un arbre pour votre propriété, Hydro-Québec a mis en ligne un outil très pratique sur son site Web : www.arbres.hydroquebec.com/arbres. Des suggestions d’arbres et d’arbustes vous seront offertes selon l’espacement disponible et selon la distance des fils électriques.

Quels sont les besoins de l’arbre?
Chaque arbre possède un habitat optimal. Cela se résume principalement à l’ensoleillement, au type de sol et au drainage. Selon l’espèce, les arbres sont plus ou moins tolérants à des endroits qui diffèrent de leur habitat optimal. Ils ont aussi différents seuils de résistance à des éléments comme la pollution, la compaction du sol, les maladies, le vent, etc.

À quoi ressemble le système racinaire de l’arbre?
Les racines d’arbres sont très puissantes. Elles peuvent boucher les systèmes de drainage ou affecter les champs d’épuration. Les racines utilisent en moyenne un espace équivalent à la largeur de l’arbre. Certains arbres ont des racines en surface, d’autres plus en profondeur. Les racines de surface peuvent pousser la toile d’une piscine ou fendre le bitume d’une cour. Les racines profondes ne provoquent pas ces effets. Notons que les racines ne brisent pas les fondations de maisons, elles s’infiltrent plutôt dans des fissures déjà existantes. Par contre, en grandissant, elles vont faire grossir ces fissures.

Quel est l’entretien nécessaire de l’arbre?
Les arbres nécessitent en moyenne peu d’entretien. Ils peuvent être élagués pour retirer les branches du bas. Les experts en élagage recommandent de ne pas couper les branches situées dans le 2/3 supérieur de l’arbre et de ne pas tailler plus de 25 % des branches. On peut aussi faire des tailles de formation. C’est-à-dire faire des coupes pour améliorer la silhouette de l’arbre et lui donner une meilleure aération ou un meilleur ensoleillement. Il est également important de savoir qu’un élagage sévère peut nuire à la santé d’un arbre. En effet, cela peut causer un important stress et des dommages à court, moyen et long terme, comme l’apparition d’insectes ou de maladies. Un élagueur professionnel peut vous conseiller et réaliser ces travaux pour vous.

De la plantation à l’entretien
Avant la plantation : Vous avez votre arbre, mais vous ne voulez pas le planter immédiatement? Gardez-le au frais, à l’abri du soleil et du vent, et assurez-vous que les racines soient dans de la terre humide.

Lors de la plantation : Ameublissez le sol et ajoutez du terreau si le sol est pauvre. Mettez votre plant en terre jusqu’au niveau du collet et compactez avec les mains pour éliminer les trous d’air autour des racines. Ensuite, n’oubliez pas d’arroser généreusement.
Après la plantation : Pensez à donner les meilleures conditions de croissance à votre jeune arbre. Pensons entre autres à nos conditions hivernales. Peut-être faudra-t-il protéger l’arbre de la neige projetée par la souffleuse en l’attachant à une planche de bois? Pensez aussi à arroser votre arbre tout au long de sa première année de vie et à arracher les herbes au pourtour dans un rayon de 50 cm, ceux-ci pourraient nuire à son développement.

Pour en savoir davantage sur les arbres du Québec, consultez le www.afsq.org.

2019-04-09T14:06:21+00:009 avril 2019|Informations et actualités|