La rage est une maladie contagieuse et mortelle. Elle est causée par un virus qui s’attaque au système nerveux des mammifères, y compris à celui des humains. Ce virus se transmet généralement par la salive d’un animal domestique ou sauvage infecté lors d’une morsure ou par une griffure.

La rage est l’une des plus graves maladies transmissibles aux humains, car elle est mortelle à partir du moment où une personne présente des symptômes généraux . Des mesures préventives sont toutefois possibles avant l’apparition de ceux-ci. Consultez le site du gouvernement du Québec: Rage chez l’humain

MàJ 2021-09

Au Québec comme ailleurs, prenez les mesures pour vous protéger des piqûres de moustiques et de tiques lors de sorties à l’extérieur, et ce, tout au long de la période d’activité des moustiques.

Consultez le site du gouvernement du Québec: Se protéger des piqures de moustiques et de tiques

MàJ 2021-09

Cet insecte originaire d’Asie est dévastateur pour les frênes. C’est en 2008 qu’il a été découvert pour la première fois au Québec. Depuis, villes, municipalités et municipalités régionales de comté (MRC) de notre région adoptent des stratégies pour lutter contre sa propagation, en particulier, dans les espaces publics. Tous les propriétaires privés, incluant les producteurs agricoles, sont également concernés par cette espèce envahissante.

⇒ Pour reconnaître L’agrile du frêne

⇒ Site du gouvernement du Québec: L’agrile du frêne, comment y faire face

MàJ 2021-09

L’herbe à poux est une mauvaise herbe très répandue au Québec. Elle est présente de mai à octobre et meurt aux premières gelées à l’automne. À la mi-juillet, l’herbe à poux commence à fleurir et produit du pollen. Le pollen voyage dans l’air sous la forme d’une fine poussière et provoque des réactions allergiques chez les personnes qui y sont sensibles. C’est le cas de plus d’un million de Québécois, de juillet à octobre.

Consultez le site du gouvernement du Québec:  Reconnaître et limiter l’herbe à poux

MàJ 2021-09

La berce du Caucase est une plante envahissante qui peut être dangereuse pour la santé humaine. Elle a été introduite en Amérique du Nord au début du siècle dernier pour des raisons horticoles et répertoriée pour la première fois au Québec en 1990. Sa sève contient des toxines activées par les rayons ultraviolets. Le contact avec la sève, combiné avec l’exposition à la lumière, peut causer des lésions cutanées semblables à des brûlures. De plus, la berce du Caucase est très envahissante et colonise rapidement divers milieux. Elle nuit à la croissance des plantes indigènes et peut entraîner une perte de biodiversité. Elle représente donc un risque pour la santé et pour l’environnement.

Berce du Caucase

Consultez le site du gouvernement du Québec: Reconnaître et éliminer la berce du Caucase

MàJ 2021-09